DÉCLARATION DE FC 2000 FAITE LORS DU VOTE DU BUDGET 2011

Publié le par Philippe SEVERAC

MALGRÉ SES PROMESSES, LA MAJORITÉ PS-PC AUGMENTE NOS IMPÔTS

Tout d’abord, FC2000 regrette l’absence inhabituelle et excusée du Maire à ce Conseil où va se dérouler l’acte le plus marquant de la vie de la commune : le vote du budget. Peut-être avons nous l’explication : il y 3 jours, dans son bureau, à notre requête sur la possibilité de revenir sur l’augmentation des impôts, il a répondu, embarrassé, qu’il n’y était pour rien et que le responsable en est M. Rouquet, 1er adjoint.

En préambule, je tiens à revenir sur votre dernier tract  lors des municipales de 2008, il est signé PS PC. Voici vos ultimes promesses à vos électeurs: « Nous nous engageons à tout mettre en œuvre pour aider les Fonsorbais à préserver leur pouvoir d’achat dans les années à venir par une fiscalité maitrisée ». On voit ce qu’il en est : 2010 augmentation des taux de 4%, 2011 augmentation des taux de 2,3% pour la taxe d’habitation et de 4,3% pour la taxe foncière.

Fonsorbes vit au dessus de ses moyens depuis plusieurs années. Nous le dénonçons avec force et nous ne sommes pas les seuls. Déjà en 2001 la cour des comptes a épinglé la commune pointant les mêmes erreurs, erreurs que vous n’avez toujours pas corrigées.

Il n’y a pas que le budget de la commune qui soit inquiétant, celui du Sivom l’est tout autant. Vous avez choisi de financer le Sivom par le biais de la fiscalisation. Cette manœuvre n’avait pour but que de masquer les taux d’imposition de la commune. Votre manipulation se retourne contre nous tous, contribuables fonsorbais : nous perdons la compensation de la Taxe Professionnelle à hauteur de 200 000 € et nous devons mettre la main au portefeuille pour combler cette perte.

Ëtes vous encore de gauche? Le budget que vous nous présentez nous en fait douter. Un grand nombre de nos concitoyens, retraités, veuves avec petite pension de réversion, travailleurs précaires, chômeurs, familles aux revenus modestes souffrent du contexte socio- économique. Vous ne pouvez ni méconnaître ni mépriser ces situations difficiles, ne les aggravez pas en augmentant les impôts locaux alors que d’autres solutions sont possibles :

Le budget du lotissement Cachac (après remboursement de l’emprunt) est largement bénéficiaire, +300 000€. Pourquoi voudriez-vous thésauriser cette somme ? Pourquoi garder cet argent pour plus tard alors que c’est maintenant que l’on en a besoin. L’augmentation des impôts telle que vous la voulez, rapporterait, elle, +150 000€.

Nous vous demandons de revenir sur vos choix et d’intégrer en partie les bénéfices du budget Cachac au budget de fonctionnement de la commune afin de ne pas augmenter les taxes. Il en est encore temps, les Fonsorbais seront satisfaits que vous ayez pensé, comme vous le leur aviez promis, à leur pouvoir d’achat.

Publié dans Communiqués

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article